L'approche holistique

 

« Ce n’est pas une âme,
ce n’est pas un corps que l’on dresse, 
c’est un homme... »

Montaigne

Holistique vient du grec, «holos» qui signifie totalité, l’entier. L'approche holistique consiste donc à prendre en compte la personne dans sa globalité plutôt que de la considérer de manière morcelée dans une approche centrée sur un organe ou le(s) symptôme(s) d’une maladie.

Dans une approche holistique le tout est supérieur à la somme des parties, item cher à l’approche gestaltiste. Ce tout est le produit d'une organisation qui dépasse la somme des parties qui la composent. Voilà pour une définition de l’approche holistique.Ramenée dans le cadre d'une approche thérapeutique, elle invite le thérapeute à tenir compte dans son accompagnement de tous les aspects de la vie de son client, à savoir:

-> l'aspect physique

-> l'aspect énergétique

-> l'aspect psychique

-> l'aspect mental

-> l'aspect spirituel

-> l'aspect soci-culturel

-> l'aspect eco-planétaire

Autant de questions qui vont permettre à la fois d’isoler une manière de percevoir le monde et de l’associer à d’autres approches… TOUT, dès lors, fait sens dans le travail. TOUT est matériau à reprendre et à travailler inviter le client à comprendre ce qu’il est…

A l’instar de l’approche intégrative, l’approche holistique invite le thérapeute à multiplier ses angles d’approches, ses points de vue de la personne pour lui proposer autant de facettes que de reliefs.

Rubriques