Vis medicatrix naturae !

Cette célèbre phrase d'Hippocrate, "vis medicatrix naturae", peut être traduite par: "la nature est le meilleur médecin" ou "en toutes choses, suis la nature".

 

Hippocrate, père de la médecine occidentale, considérait que l'organisme ne restait pas passif face à une blessure ou une maladie. La maladie est perçue comme un effort de l'organisme pour surmonter un équilibre perturbé.

 

Delà découle l'approche suivant laquelle la nature est le meilleur médecin. Le rôle du thérapeute est d'aider, de soutenir l'organisme dans sa tendance naturelle à retrouver son équilibre. Le médecin observe l'action de l'organisme, élimine les obstacles qui empêchent cette action, aidant ainsi l'organisme à recouvrer la santé.

 

Hippocrate a compris qu'il fallait rechercher les causes des déséquilibres pour pouvoir les corriger. Ces causes ne sont pas seulement physiques, matérielles, elles sont aussi psychiques, spirituelles ou environnementales.

 

C'est en connaissant la nature et ses lois qu'il est possible de corriger les déséquilibres et ainsi d'optimiser sa santé.

 

Mais ce qui est valable à l'échelle de la santé humaine, ne l'est-il pas à d'autres échelles?

 

 

Rubriques